BERRIAK

Clément Meric : 2 ans déjà.

Appel de l’action antifa Paris – Banlieue:

Il y a maintenant 2 ans, le 5 juin 2013, notre camarade Clément, militant antiraciste et antifasciste, était assassiné par des membres du groupuscule néo-nazi «Troisième Voie». Son meurtre s’est inscrit dans une longue suite d’agressions de personnes par des militantEs d’extrême droite en raison de leurs orientations sexuelles, de leurs genres, de leurs origines, de leurs religions supposées ou de leurs opinions politiques…

Depuis plusieurs années, nous avons pu assister à la forte augmentation de ces actes xénophobes et discriminants, mais aussi à un renforcement des lois sécuritaires et liberticides et à la très inquiètante banalisation d’un discours islamophobe chez les politiques (de droite comme de gauche) et dans les médias.
Chaque jour, les expulsions massives d’immigréEs continuent et la stigmatisation permanente des quartiers populaires et les violences policières qui en découlent sont de plus en plus assumées par les différents gouvernements et l’ensemble des partis politiques institutionnels.

En tant qu’antifascistes et antiracistes, nous refusons la mise en place d’une Europe forteresse xénophobe, la désignation des immigréEs et des Roms comme boucs émissaires du système et condamnons tous les actes racistes (islamophobie, négrophobie, antisémitisme) toutes les discriminations (sexisme, homophobie, transophobie). Parce que notre indignation n’est pas sélective, nous n’oublions pas les milliers de migrantEs disparuEs en Méditerranée et ailleurs, ceux vivant dans des conditions inhumaines en Europe, les victimes des violences policières dans nos quartiers ainsi que les militantEs tombéEs sous les coups et les balles de la police ou des fascistes partout dans le monde.

Parce qu’internationalistes, nous n’oublions pas les victimes de Gaza, en Syrie, au Nigeria, les morts au Mali et en Centrafrique ou les 43 étudiantEs disparuEs au Mexique avec la complicité des autorités locales. Nos pensées vont également à tous les prisonniers/ères politiques emprisonnéEs en France comme Georges Ibrahim Abdallah ou les frères Kamara, mais aussi nos camarades sous les verrous à l’étranger comme Joël en Suède et Alfon, victime de la répression de l’état espagnol.
Brahim Bouarram tué il y a 20 ans en marge du défilé du Front National.
Ibrahim Ali assassiné à Marseille en 1995 par des colleurs d’affiches frontistes… Agressions islamophobes partout en France, meurtres d’habitantEs de quartiers populaires par des policiers/ères, cimetières juifs profanés…
Face à la violence de l’extrême droite, de l’Etat, de sa «justice» dont nous n’attendons rien et du capitalisme nous n’avons qu’une seule réponse: AUTODÉFENSE POPULAIRE

Le 6 juin prochain, une grande manifestation antifasciste partira de la place de la Bastille à 14h.

Nous appelons tous/tes nos sympathisantEs à se joindre à notre cortège radical et populaire pour honorer la mémoire de Clément et continuer le combat.
Une vie de lutte plutôt qu’une minute de silence.

11187274_535488986589544_271415965193171213_o-724x1024

Appel du collectif :

Deux ans après la mort de Clément assassiné par des fascistes : Combattons l’extrême-droite !

Le 5 juin 2013 Clément Méric, syndicaliste étudiant et militant antifasciste, était tué par des militants du groupuscule d’extrême droite Troisième Voie.
Son assassinat s’inscrit dans une longue suite d’agressions de l’extrême droite contre des personnes en raison de leur orientation sexuelle, de leur origine ou de leur religion supposées, ou encore de leurs opinions politiques.

Les actes homophobes et transphobes ont augmenté ces dernières années, tout comme la remise en cause des droits des femmes.
L’exclusion, le rejet de l’autre, la fermeture des frontières, la désignation des immigré-e-s, des musulman-e-s, des juif-ve-s ou des Rroms comme boucs émissaires sont des attitudes qui conduisent au pire.
Le gouvernement entretient un climat délétère en organisant des expulsions massives qui participent à la stigmatisation des immigré-e-s, en quadrillant les quartiers populaires et en adoptant des lois racistes qui visent spécifiquement certaines catégories de la population.

À cela nous opposons notre volonté de vivre ensemble et notre exigence d’égalité des droits et de justice sociale.
20 ans après l’assassinat de Brahim Bouarram en marge d’un défilé du Front National, 20 ans après l’assassinat d’Ibrahim Ali par des colleurs d’affiches du Front National, le fascisme continue de tuer et reste un danger dans la rue comme dans les urnes.

Nous défilerons en mémoire de Clément et de toutes les victimes du racisme ou des agressions fascistes.

Contre tous les racismes et le fascisme : égalité et justice sociale !

RDV SAMEDI 6 JUIN, 14H A BASTILLE

Événement : www.facebook.com/events/825223547563747/

Premiers signataires: AFA Paris-Banlieue, Alternative Libertaire, CAPAB, CNT-STE 75, CUAFA Paris 20, Comité Pour Clément, Collectif Quartier Libre, Ensemble, NPA, OCML Voie Prolétarienne, Parti de Gauche, PCOF, Solidaires étudiant-e-s, Sortir du colonialisme, SUD éducation, Union syndicale Solidaires.

clement agur

Share This:

Attention, les commandes ne peuvent pas être de moins de 5 € Rejeter